◀︎  Expositions

Hôtel Métropole

DEPUIS 1818

Exposition du 16 octobre 2019 au 12 janvier 2020 Samedi 14 décembre à 17h 
Visite guidée par Catherine Sabbah, co-commissaire de l'exposition 

Visites guidées gratuites les samedis et dimanches à 17h 

Figure familière de nos villes, enracinée depuis toujours dans le paysage urbain, l’hôtel est un édifice en mutation perpétuelle construit pour anticiper les évolutions sociétales, économiques et culturelles. La manifestation « Hôtel Métropole - depuis 1818 » révèle l’histoire de cette architecture depuis sa naissance, dresse le portrait du parc hôtelier métropolitain actuel et explore les perspectives de ces établissements à l’heure des nouveaux enjeux climatiques.

Depuis l’ouverture de l’hôtel Meurice en 1818, l’évolution de cet habitat temporaire et des services associés offre, plus que tout autre programme, un stimulant portrait de la ville par anticipation : techniques constructives d’avant-garde, transformation de l’usage des immeubles et attentes de la société. Premières salles de bains, ascenseurs, climatiseurs, programmes mixtes, préfabrication, informatique… l’hôtel est depuis deux siècles le laboratoire de la construction et l’accélérateur de nouvelles pratiques. Multiple dans sa forme et divers dans les services associés, ce programme se glisse dans tous les types de bâtiments, investissant parkings, tours, centraux téléphoniques, anciennes postes, hôtels particuliers et même les bureaux ces dernières années.
 
À la veille du rendez-vous Olympique de 2024, le Grand Paris réinvente son architecture hôtelière. Chambre familiale, lit-capsule, dortoir, suite  XXL, toiture habitée, cour végétalisée, lobby multifonctions, plus de 150 projets répondant à tous les goûts et tous les budgets, sont en cours d’études ou de construction. La région parisienne compte aujourd'hui 2 450 hôtels totalisant plus de 150 000 chambres. En 2018, ces établissements ont assuré 52 millions de nuitées, affichant une fréquentation en hausse constante malgré l’apparition de nouveaux acteurs et notamment les plateformes de location d’hébergement de particulier. 

En parallèle de ces analyses historiques, économiques et techniques menées sous la direction de Catherine Sabbah et Olivier Namias, accompagnées des études des ingénieurs de S2T et des architectes de ON CITIES, quatre équipes pluridisciplinaires interrogent le devenir des espaces hôteliers sous le prisme des enjeux climatiques. Au travers de prototypes à échelle 1, chacun explore des perspectives innovantes. Jean-Benoît Vétillard réinterprète l’enseigne hôtelière et le lobby avec une marquise réalisée en fibre végétale et alimentée par l’alternateur d'une porte tambour. Lina Ghotmeh questionne le potentiel des nouveaux usages de la chambre adaptable en bureau, salle de fitness, espaces de travail, studio d’enregistrement en libérant dans un « app wall » l’ensemble des fonctions de couchage et d'hygiène. Associé à l’agence Vorbot, Nicolas Dorval-Bory propose de décarboner le couloir, véritable colonne vertébrale de l’immeuble accueillant l’ensemble des gaines et réseaux, alors que les architectes constructeurs de l’agence Ciguë mettent en œuvre une salle de bain vertueuse en matériaux de réemploi qui permet de consommer moins d’eau, rappelant que chaque client utilise en moyenne 300 litres d’eau par nuitée à l’hôtel. 

Avec cette première manifestation dédié à l’hôtel métropolitain le Pavillon de l’Arsenal cherche à définir cette architecture familière mais méconnue pour mieux partager son devenir.

Informations

Exposition créée par le Pavillon de l’Arsenal
Bilingue français/anglais 

Catherine Sabbah & Olivier Namias, commissaires scientifiques invités 
avec les installations de l'agence Ciguë, Nicolas Dorval-Bory associé à l'agence Vorbot, Lina Ghotmeh et Jean-Benoît Vétillard 
et les contributions d'Année Zéro, S2T et ON CITIES 

Présentée du 16 octobre 2019 au 12 janvier 2020

Entrée libre

à télécharger

format.pdf 4.21 Mo

Partenaire(s)