Soutenir

Ville, architecture et soin

42,00 € Parution avril 2022 Sous la direction de 
Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste
SCAU, collectif d'architectes

L’histoire du soin, et l’histoire des lieux du soin qui l’accompagne, est une histoire de soutien ; l’histoire des lieux et des architectures qui nous tiennent et nous soutiennent, plutôt qu’ils nous détiennent ou nous contiennent - même si l’histoire de ces lieux-là, ceux contenant plutôt que tenant, est à raconter en même temps car c’est en fait souvent la même. Plusieurs des exemples présents dans ce livre illustrent cette ambivalence, à l’image d’un bucolique sanatorium construit dans la forêt du Vexin dans les années 1930, et transformé quelques années plus tard en camp d’internement.

Ce livre rapporte, en sept temps complémentaires et dont l’ordre ne compte pas tellement, sept dimensions de l’histoire des relations entre soin, ville et architecture. Il est question de distances d’abord, entre la santé et la maladie, et entre la ville et ses lieux de soin ; puis d’éléments, c’est-à-dire des territoires qui sont soignants (ou non soignants) avant d’être de l’architecture ; de formes ensuite, à savoir celles que prend l’hôpital et plus généralement l’institution du soin ; et de frontières, celles traçant tant bien que mal les limites des gestes et des lieux du soin, du plus intime au plus public ; il s’agit en suivant de nécropoles, pour parler du soin que nous portons aux morts ; d’hétérotopies, ces architectures alternatives dans lesquelles (et grâce auxquelles) s’inventent d’autres formes de soin ; d’inhabitables enfin, c’est-à-dire de ces territoires malades dans lesquels l’architecte doit se résoudre à « prendre en réparation le monde, par fragments, comme il lui vient », pour paraphraser Francis Ponge. Mais comme chez le poète, il est possible que cette réparation n’ait rien d’un renoncement, qu’elle soit au contraire une action de reconstitution de la possibilité d’habiter le monde.

Chacun des chapitres s’appuie par ailleurs sur deux contributions d’auteurs invités, issus de différents champs disciplinaires, dont les textes viennent s’insérer dans le fil, pour approfondir un point particulier. Enfin, tout cela est complété par le portrait de neuf lieux franciliens, qui sont des productions archétypales du soin (et du non-soin) comme principe architectural et urbain ; neuf lieux mentionnés déjà dans le contenu des sept chapitres mais dont l’histoire vaut d’être racontée un peu plus en détail tant ils incarnent avec force toute la complexité de l’histoire.


Avec les contributions de :

Judith Butler, philosophe
Repenser la vulnérabilité et la résistance
Meriem Chabani et John Edom, architectes urbanistes
Des villes à l’épreuve de l’âge. De la contrainte à l’invention
Beatriz Colomina, Historienne et théoricienne de l’architecture
Le lit à l’ère de la covid-19
Marie Fruiquière, architecte DE et urbaniste, doctorante à l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg/AMUP
Temps et spatialités du deuil dans le paysage urbain. Interférences pandémiques dans la constellation funéraire contemporaine
Ségolène Guinard, philosophe et anthropologue
Technosciencefiction du care. Enquête sur des architectures multi-espèces en microgravité
Michel Lussault, géographe, directeur de l’École urbaine de Lyon
Et si l’on ménageait les urbains? Réflexions sur le care spatial
Long Pham Quang, chercheur associé du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)
Mieux connaître la chambre mortuaire.
Espace hospitalier au service des morts de la cité
Frédéric Pierru, chercheur en sciences sociales et politiques, CNRS-Arènes
Le territoire contre le local. Pourquoi l’aménagement du territoire est bon pour la santé ?
Ludger Schwarte, professeur de philosophie
L’état comme clinique. L’architecture à l’intersection de la pandémie et de la politique
Lucie Taïeb
, écrivaine
L’hôtel-Dieu, à l’abri des regards ?
Serge Tisseron
, Psychiatre, docteur en psychologie HDR, membre de l’Académie des technologies
Le virtuel comme (non-)lieu du soin?
Joan C. Tronto, politologue
Vers une architecture du ménagement
Arnaud Vallet, cadre de santé au centre de jour
L’Adamant
The call boatman’s call 1
Georges Vigarello, directeur d’études à l’Ehess
La ville et les familles de la défense microbienne à la fin du XIXe siècle

Informations

Soutenir. Ville, architecture et soin

Éditions du Pavillon de l’Arsenal

Sous la direction de
Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste
SCAU, collectif d’architectes

Conception graphique : deValence
Date de parution : Avril 2022
Dimensions : 25 x 30 cm 
304 pages - 560 illustrations
Prix de vente public : 42 euros
ISBN : 978-2-35487-066-9
Langue : Français

à télécharger

format.pdf 6.44 Mo