Mobilité des personnes et échanges de biens et services : quels enjeux pour le Grand Paris ?

LES DÉBATS PUBLICS

Débat le 22 mai 2019 à 19h Avec Fouad Awada, directeur général de l’IAU Île-de-France
Patrick Braouezec, président du Conseil de surveillance de la SGP, président de Plaine Commune
Ludovic Castillo, président du directoire d’Altarea Commerce
A l’instar des grandes métropoles mondiales, la région capitale francilienne est confrontée aux effets de masse et de distance au sein de son aire socio-économique, et donc au sujet premier de la mobilité dans un espace-temps redéfini. Les échanges publics et privés font dès lors l’objet d’une optimisation propre à chaque individu pour en ajuster l’efficacité et le coût.

La dématérialisation liée à la révolution numérique est certes une partie de la solution mais le rapprochement entre l’offre de biens et services et la demande au cours de ses multiples déplacements constitue une autre opportunité. Et ceci tout particulièrement au niveau des nœuds d’échanges que sont les gares et les hubs. Les grandes gares parisiennes sont l’objet de restructurations profondes qui peuvent illustrer la juxtaposition de fonctions complémentaires et probablement indissociables : mobilité des personnes, échanges de biens et services, vie sociale et culturelle.

On peut s’interroger sur le maillage des stations du nouveau métro express pour savoir si certaines d’entre elles ne devraient pas dès aujourd’hui intégrer cette dimension dans leur configuration à venir. De nouveaux lieux stratégiques peuvent-ils émerger ? Quelle complémentarité d’offre peut être envisagée en matière de biens et services ? Quels enjeux socio-politiques pour les territoires concernés ?

Informations

Débat organisé par la Fondation Palladio