◀︎  Retour

Académie du climat x 36 étudiants architectes x Encore Heureux : un café en projet

Présentée dans le cadre du Studiolo, espace d’exposition visible depuis la rue, l’installation retrace le déroulé de l’expérience collaborative réunissant 36 étudiants des six écoles nationales supérieures d'architecture franciliennes, sous la direction des architectes d’Encore Heureux et du Pavillon de l’Arsenal, pour la conception du futur café de l’Académie du climat.

Exposition présentée du 17 avril au 24 mai 2021 dans le Studiolo
Alors que les contraintes sanitaires transforment nos vies depuis bientôt un an, la situation est souvent plus difficile encore pour les étudiants. L'obligation de suivre majoritairement leurs cours à distance et de restreindre leurs interactions sociales se conjuguent avec la difficulté pour trouver des temps d'insertion professionnels, les agences d'architecture devant limiter la présence de leur équipe. De ce triple constat est née l’idée de proposer 36 stages courts rémunérés et menés dans le cadre du programme FAIRE, pour concevoir sous la direction des architectes d'Encore Heureux, le café de la future académie du climat prochainement installée dans l’ancienne mairie du 4e arrondissement.

36 étudiantes et étudiants architectes des 6 écoles franciliennes 36 étudiantes et étudiants architectes des 6 écoles franciliennes
L’enjeu est tant de définir la programmation pour répondre aux attentes multiples des futurs utilisateurs que de mettre en forme cet espace dans une démarche vertueuse respectueuse du bâtiment existant et utilisant des matériaux de réemploi ou bio sourcés décarbonnés respectant les aspirations de ce projet emblématique. Initiée par la Ville de Paris, l’Académie du Climat a pour ambition de créer un lieu de vie et d’échange éducatif, participatif et gratuit pour sensibiliser les jeunes de la région parisienne aux enjeux écologiques, les former et les soutenir dans leurs projets. Dans ce cadre, les étudiants architectes ont pour mission de souhaitent répondre aux souhaits de jeunes de la coalition climat.

Exposition présentée au Pavillon de l'Arsenal © Matthieu Torres Exposition présentée au Pavillon de l'Arsenal © Matthieu Torres
Exposition présentée au Pavillon de l'Arsenal © Matthieu Torres Exposition présentée au Pavillon de l'Arsenal © Matthieu Torres
Exposition présentée au Pavillon de l'Arsenal © Matthieu Torres Exposition présentée au Pavillon de l'Arsenal © Matthieu Torres
L’exposition, visible depuis la rue, retrace cette aventure collective rythmée par de nombreuses interventions de professionnels venus accompagner la démarche: Mickaël Colin, Directeur adjoint du GRAHAL, sur les enjeux patrimoniaux ; Morgan Moinet, Directeur du bureau d’étude Remix, pour le réemploi et les matériaux biosourcés, Aurore Rapin et Marion Tissot, du collectif Yes We Camp, sur les sujets de gouvernance et de programmation. Elle dévoile aussi la proposition des étudiants qui associe des espaces de discussions, d'expositions, de projection, de rencontres ainsi qu'un espace café avec un comptoir fabriqué en terre crue.

Réalisation des maquettes au Pavillon de l'Arsenal Réalisation des maquettes au Pavillon de l'Arsenal
Travail de groupe à l'Académie du Climat Travail de groupe à l'Académie du Climat
Présentation au Pavillon de l'Arsenal Présentation au Pavillon de l'Arsenal
© Pavillon de l'Arsenal © Pavillon de l'Arsenal
© Pavillon de l'Arsenal © Pavillon de l'Arsenal
Le projet présenté à l'issue du stage a été salué par la direction de l'Académie du climat,  la coalition des jeunes, les services instructeurs et les équipes de l'hôtel de ville.  Dénommé "Le réveil” en écho au réveil nécessaire des consciences climatiques, il témoigne de la capacité d'une conception collaborative. En mai prochain, une première réalisation in situ devrait voir apparaître le comptoir en terre crue, symbole du futur café de l’Académie du Climat. 

La Mairie de l'Hôtel de ville

Conçue par Antoine-Nicolas Bailly en 1860 à la suite du remaniement haussmannien de Paris et la création des 20 arrondissements, la mairie, d’inspiration Renaissance, est reconnaissable notamment par ses colonnes baguées et à bossages entre les trois arcades de l’avant-corps central de la façade. Surnommée la Mairie de l’Hôtel de Ville, la mairie du 4e arrondissement de Paris est située entre la rue François Miron et la rue de Rivoli, surplombant la place Baudoyer, implantée dans le quartier Saint-Gervais du Marais, à l’est de l’Hôtel de Ville. Après le regroupement des quatre mairies des premiers arrondissements en 2020, la mairie du 4e arrondissement s’apprête à renaître afin de devenir l’Académie du Climat en 2021.

Mairie du IVe arrondissement, place Baudoyer, photographie Charles Lansiaux © Musée Carnavalet/ Roger-Viollet Mairie du IVe arrondissement, place Baudoyer, photographie Charles Lansiaux © Musée Carnavalet/ Roger-Viollet
Mairie du IVe arrondissement de Paris, 1860, Antoine-Nicolas Bailly, architecte © Revue générale de l’Architecture et des Travaux publics Mairie du IVe arrondissement de Paris, 1860, Antoine-Nicolas Bailly, architecte © Revue générale de l’Architecture et des Travaux publics

L'Académie du Climat

Lieu d’apprentissage, l’Académie du Climat est destinée à former les jeunes aux enjeux environnementaux et à les accompagner dans leurs projets tournés vers le climat.  La structure sera ouverte à toutes et tous,  avec un accent mis sur les 9-25 ans, pour promouvoir une éducation pluraliste et dynamique. Par une pédagogie autonome, l’Académie souhaite encourager l’innovation écologique par le faire et l’engagement citoyen, tout en favorisant la compréhension scientifique des enjeux écologiques. Pour cela seront développées les notions de climatologie et autres clés de lecture de la situation environnementale, pour comprendre les possibles atténuations de nos impacts.  Aussi, l’apprentissage par le faire passera par le développement de thématiques spécifiques, telles que la construction, les transports ou encore le numérique.

Le projet

Axonométrie du projet, Insertion urbaine


La répartition programmatique sépare le projet en deux espaces. Le premier espace bar propose des cafés débats, des projections et autres représentations culturelles. Une seconde pièce, plus cosy, invite les usagers à se réunir dans une atmosphère calme. L’espace servant permet la transition entre ces deux ambiances. Quant aux installations extérieures, elles se déploient également sur deux temps. L’un est visible depuis l’espace public, quelques tables sont installées devant la façade donnant sur la place Baudoyer. L’autre, installée en cour intérieure, fait le lien entre les usagers du café tiers-lieu et les acteurs de l’Académie du Climat. À l’image des objectifs portés par l’Académie du Climat, l’aménagement de ces espaces est pensé autour du réemploi et des matériaux biosourcés et géosourcés. Pour cela, un diagnostic de réemploi est réalisé sur site, afin d’exploiter au mieux les ressources disponibles. Une sélection de mobilier est dans le but de pérenniser l’histoire du lieu. Les banquettes et le bar existants réemployés en sont une illustration. Parallèlement, les mobiliers ont été pensés dans une démarche respectueuse de l’environnement.

 
 Quelque part dans un tiers-lieu
Quelque chose est à l’œuvre
Une centaine de mains dansent et curieuses
Façonnent l’espace et le manœuvrent

Face à cette place s’agitent les esprits
Dans cette danse rapide et précise
Où l’architecte pense et construit le café
Dans cet angle de rue presque oublié

Une rencontre qui d’emblée étonne
Entre étudiants, chercheurs et diplômés
De chaque horizon et de différentes écoles
Se crée ce véritable bal masqué  




Le Pavillon de l’Arsenal et Encore Heureux Architectes remercient les institutions, sociétés et personnes qui ont apporté leur contribution à ce projet:

L’ Académie du climat: Natacha Hilaire, Raphaël Paushitz, Mathilde Poupée / La coalition jeunes: Victor Ferres,  Marie Forgerit,  Christophe Gaydier,  Ines Meersman,  Agathe Redier / Les experts:  Mickaël Colin,   Aurore Rapin,  Marion Tissot,  La Ville de Paris: Nathalie Chazalette,  Bruno Lambert, Michel Sonnois,  Marion Waller,  Michèle Zaoui / Les écoles nationales supérieures d’architecture du Grand Paris:  Philippe Bach, ENSA Paris-Val de Seine,  Francois Brouat, ENSA Paris-Belleville, Caroline Lecourtois, ENSA Paris-La Villette, Luc Liogier, ENSA Paris-Malaquais, Jean-Christophe Quinton, ENSA-Versailles, Amina Sellali, ENSA Paris-Est


Projet réalisé dans le cadre du programme FAIRE, accélérateur de projets architecturaux et urbains innovants