◀︎  Retour

Immeubles à partager

Sous la direction de Charlotte Belval et Pierre Parquet, Belval Parquet architectes


Plus de 70 % des immeubles de logements parisiens sont des copropriétés privées et deux cents d’entre elles comptent plus de 200 logements. Majoritairement construites entre 1950 et 1980, souvent par des concepteurs de renoms, ces ensembles doivent aujourd’hui s’adapter aux enjeux climatiques du bâti, aux nouveaux usages de leurs habitants, à l’évolution des quartiers et aux ambitions énergétiques partagées. Portée par les architectes Charlotte Belval et Pierre Parquet, avec le soutien de l’étude Cheuvreux, la recherche « Immeubles à partager » explore les potentiels d’évolution de ces résidences de grande envergure au travers des analyses prospectives et participatives, menées avec les habitants, de trois copropriété caractéristiques : Lutèce 2000 (Paris 11), Le Pressoir (Paris 20) et le grand Pavois (Paris 15).

Chacune possède des qualités propres et des nécessités d’intervention différentes et toutes partagent le potentiel de la grande échelle et la difficulté du commun. Quelles solutions pour réinvestir des parking de plus en plus délaissés ? Comment financer des travaux indispensables à la structure des immeubles? Comment créer des lieux pour de nouveaux usages souhaités ? Comment rendre plus vertueux ces grands ensembles en consommant moins d’eau ou produisant moins de déchets ? Les transformations, pensées avec les habitants, étudiées et analysées avec l’Étude Cheuvreux, illustrent ainsi la capacité d’évolution de ces copropriétés et donnent valeur d’exemple.

Lutèce 2000 © Philippe Billard
Installée au cœur du tissu faubourien du 11e arrondissement de Paris, sur une parcelle de 11.435 m2 la résidence Lutèce 2000 comprend huit bâtiments sur pilotis abritant 626 logements, des locaux d’activités, trois niveaux de parking en sous-sol et des espaces extérieurs partagés. Construite par les architectes Jérôme Fau et Pierre Ayel, pour le promoteur EPI entre 1976 et 1981, elle compte 1.177 habitants dont les profils et attentes évoluent. Ils souhaitent revaloriser des sous-sols inoccupés pour partie, accueillir un proche, trouver une espace de télétravail, réduire les charges,...  Discutée avec le conseil syndical, le projet proposé par l’agence Belval Parquet ouvre des pistes d’actions simples, profitant des atouts de cette copropriété, corrigeant les dysfonctionnements et exploitant le potentiel du déjà là.

Le Pressoir © Philippe Billard
Pour la résidence Le Pressoir les travaux sont urgents. Située dans le 20e arrondissement de Paris, et réalisée de 1963 à 1966 par les architectes Pierre Sonrel, Jean Duthilleul, Berdj Mikaelian pour la Société Centrale Immobilière de la Caisse des dépôts (SCIC), elle met en œuvre les principes architecturaux et urbains de l’époque : une construction répétitive de bâtiments autour d’espaces libres d’une surface de 21 610 m², et en rupture avec le tissu environnant. Dans les années 1980, le propriétaire bailleur, la Caisse Nationale de Prévoyance (CNP), vend les appartements à leurs locataires. La copropriété actuelle ne parvient pas à faire les investissements nécessaires pour assurer tant la sécurité structurelle des immeubles que le confort thermique des logements. L’analyse ayant révélée le caractère sous densitaire de cette très grande parcelle de 27.559 m2, le projet propose de valoriser le site par de nouvelles constructions tout en offrant de nouveaux services à celles et ceux qui y habitent aujourd’hui.

Le Grand Pavois © Philippe Billard
Au Grand Pavois, résidence de standing de 608 logements construite par Jean Fayeton et Michel Herbert en 1969 pour Cogedim, l’ambition de la remise en projet se situe principalement au rez-de-chaussée, qui réunit un ensemble de services. Le socle de l’opération a perdu son attractivité, comme en témoigne la fermeture récente de la station-service et de nombreuses boutiques du centre commercial. De plus, il n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite depuis la rue de Lourmel. Il convient donc de réinvestir les espaces délaissés, de diminuer l’impact carbone de la copropriété, de rendre la résidence accessible à tous et de mieux profiter du grand jardin commun de 2.800 m2 géré par la Ville de Paris.

Etude disponible sur l'eboutique du Pavillon de l'Arsenal - 13€

Comment faire pour transformer ces résidences ?

Les grandes copropriétés partagent des problématiques spécifiques. Aujourd’hui, si des aides et accompagnements ont été mis en place pour guider les copropriétaires dans la réhabilitation énergétique du bâti, la remise en projet de ces immeubles offre aussi des potentiels communs pour participer à nouveau à la vie de la cité. Publiée en parallèle des propositions des architectes, l’analyse de l’étude Cheuvreux offre un guide pratique de mise en œuvre. L'ouvrage détaille les conditions et instances à saisir pour le partage du sol, l’arrivée de nouveaux programmes, la mise en place d’autres typologies mais aussi la préservation des ressources. Il témoigne de la capacité à faire en s’inscrivant dans une démarche écologique et économique. 
Carte des résidences privées de plus 200 logements à Paris © APUR 2020

Belval & Parquet Architectes

Belval & Parquet Architectes est une agence fondée en 2017 par Charlotte Belval (1989) et Pierre Parquet (1988). Intervenant dans le champ de l’architecture, de l’urbanisme et de la recherche, elle analyse les conditions de la fabrication des territoires pour informer sa pratique et développer des projets au service de l’intérêt général. Lauréate de plusieurs concours, elle développe une expertise à de multiples échelles, de la construction de bâtiments multifonctionnels en milieu dense à la transformation du patrimoine du XXème siècle.

Etude réalisée avec le soutien de