"La pensée paysagère", qu'est-ce que cela veut dire ?

Expériences de paysages

Conférence le samedi 9 décembre 2017 à 11h Avec Augustin Berque, directeur d’études à l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales)
Entrée libre sur inscription ici 
Augustin Berque reviendra sur l'idée centrale qui l'a guidé vers l'institution en 1991, aux côtés de Bernard Lassus, du DEA "Jardins, paysages, territoires", à l'écriture et à la direction de plusieurs ouvrages* dans cette perspective, et qu'il a résumée (dans son Glossaire de mésologie**) par cette définition : "PAYSAGE n. m. Genre de cosmophanie apparu dans la classe de loisir (Veblen) au IVe siècle en Chine, à la Renaissance en Europe, et répandu depuis : le paysage ne se réduit ni à une simple projection subjective, ni à un simple objet là-dehors, il est trajectif". 

* (dir.) La recherche paysagère en France et au Japon, 1988 ; Médiance, de milieux en paysages, 1990, 2000 ; (dir., en collaboration avec Le Débat, n° 65) Au delà du paysage moderne, 1991 ; (dir.) Cinq propositions pour une théorie du paysage, 1994 ; Les raisons du paysage, de la Chine antique aux environnements de synthèse, 1995 ; (dir.) La Mouvance. Du jardin au territoire, cinquante mots pour le paysage ; (dir.)  Mouvance II. Du jardin au territoire, soixante-dix mots pour le paysage, 2006 ; La pensée paysagère, 2008, 2016.   
** Consultable sur .

Expériences de Paysages

En 50 années de travail acharné, les paysagistes ont constitué un formidable gisement d’expériences. Ce demi-siècle constitue une perspective irremplaçable de validation de ces paysages grace a cette dimension temporelle. Il serait utile pour les acteurs du paysage contemporain d’en tirer les riches enseignements. 

C’est le but que la Fédération Française du Paysage se fixe en organisant ces rencontres.