#68 Bâtiment-Pont "Panorama" Airtime

Paris 13

Publiée en avril 2019
" Le bâtiment Panorama - Airtime se trouve au-dessus des voies d’Austerlitz. Il a la particularité d’être construit comme un bâtiment-pont en franchissant l’ensemble de ces voies sur 58 mètres de portée. Au lieu de faire une table sur laquelle on pose les bâtiments, nous avons proposé de faire un bâtiment-pont qui suspend la dalle. Au-dessus la partie du bâtiment est posée sur ces poutres, en-dessous elle est suspendue. Cela permet d’avoir des bâtiments qui sont toujours en retrait les uns par rapport aux autres et qui dégagent des terrasses très importantes. On est dans un espace qui est toujours différent, toujours libre, toujours orienté sur la ville, sur les terrasses ou sur les loggia. La contrainte de franchir 58 mètres devient libératoire et constitue un potentiel pour construire des bureaux de nouveau type. On est dans un espace qui est appropriable par les usagers dans des situations très différentes. C’est un bâtiment immersif qui prend tous les avantages de Paris: sa géographie, sa topographie, la géographie de la Seine. Je trouve  ça très étonnant cette intimité qui s’installe entre le bâtiment et la ville. " - Marc Mimram, architecte et ingénieur 

Informations

Programme
Réalisation de 15 000 m² de bureaux et de 1 000 m² de commerces, enjambant le faisceau ferroviaire de la gare d’Austerlitz sans point d’appui intermédiaire, il est donc conçu comme un immeuble pont.

Adresse 
Zac Paris Rive Gauche – Tolbiac Chevaleret Paris 13ème arrondissement

Maîtrise d'ouvrage 
Icade Promotion Tertiaire 

Maîtrise d’oeuvre 
Marc Mimram, architecte ingénieur 

Aménageur
SEMAPA

Investisseur 
AGLM Immo, Foncière du groupe AG2R la Mondiale - Matmut 

BET Structure et économie de la construction
Edeis 

BET Fluides 
VS-A 

BET Façades 
Greenaffair 

BET Environnemental 
Léopold Fauconnet, Architecte d'intérieur 

Paysagiste 
Franck Neau 
Base Paysagiste 

Production
Pavillon de l'Arsenal 

Production exécutive et réalisation 
Stéphane Demoustier, Benoît Martin, Année Zéro 

Musique originale 
Rémy Moncheny